• vhc-fond-slide-home-fr-2013

    Un homme, Bernard Bovet,
    ses souvenirs, sa famille,
    son métier d'armailli,
    ses films amateurs,
    sa région la Gruyère
    et son amour pour les gens
    et pour la montagne.

  • famille-bovet-epoque
Déc 16 2015

Le 25 décembre 2015 à 00h15

BONNE NOUVELLE! LE FILM Bernard Bovet le vieil homme à la caméra sur RTS 2 le soir de NOEL! Faites suivre l'info! Un film à revoir ou à découvrir en famille! En vous souhaitant de belles fêtes et une magnifique année avec vos proches!

Juil 16 2014

Notre documentaire sera diffusé sur TV5 aux horaires suivants:

TV5 Europe

14/08/14 à 21 heures
17/08/14 à minuit
19/08/14 à 18h40

TV5 Asie

14/08/14 à 15 heures
18/08/14 à 17 heures

TV5 Pacifique

14/08/14 à 12h15
17/08/14 à 14 heures
22/08/14 à 16 heures

TV5 FBS

18/08/14 à 21 heures
26/08/14 à 14 heures
03/09/14 à 23 heures

TV5 Afrique

19/08/14 à 0h32

TV5 Orient

19/08/14 à 16h30

Soyez au rendez-vous!

Jan 02 2014

Notre documentaire sera diffusé sur la RTS le 13 janvier à 20h40 sur la RTS2.
Soyez au rendez-vous!

Avec nos meilleurs vœux pour une nouvelle année qui illuminera votre quotidien de bonheur et de plaisirs.

Nov 18 2013

Gold Panda Awards 2013Nominé pour le Prix du Gold Panda Award du meilleur réalisateur à la 13e édition du Festival Sichuan TV International Gold Panda Awards pour les films documentaires 2013, en Chine.

Les membres du jury: «Ce chaleureux, documentaire est un recueil d'images de Bernard, sa famille et sa région. Le temps donne à ces images du passé une valeur inestimable, et la connotation naturelle du documentaire s'exprime pleinement dans ce travail. Entre le passé et le présent, le cinéaste arrive à trouver la force qui peut toucher toutes les âmes».

Sep 17 2013

Le coffret dvd du film Bernard Bovet, le Vieil Homme à la caméra arrive le 30 septembre!!

Alors, passez commande et vous serez les premiers servis:

OFFRE EXCLUSIVE DE LANCEMENT!!!

Pour chaque coffret du film Bernard Bovet Le vieil homme à la caméra commandé avant le 30 novembre 2013, un DVD du film ADIEU L'ARMAILLI vous sera offert.

Commande

vhc-packshot-form

Aoû 19 2013

«Le Prix du public est revenu au réalisateur algérien Nasser Bakhti pour son portrait intimiste de l’armailli Bernard Bovet, décédé cette année à 94 ans. Un film lumineux sur un homme de la montagne au crépuscule de son existence.»


Aoû 17 2013

UN 3E PRIX ET UN MOMENT INOUBLIABLE, MERCI AU PUBLIC DES DIABLERETS!

UNE SOIRÉE MÉMORABLE ET UN VIBRANT HOMMAGE A BERNARD BOVET:

Merci à tous. Merci à Jean-Philippe Rapp et son équipe pour le chaleureux et amical accueil qu'ils nous ont réservé.
Nous sommes ravis. La projection du 16 août au FIFAD (FESTIVAL DU FILM DES DIABLERETS) fut un moment mémorable devant un public fantastique. Une salle comble a vibré pendant 1h40 pour finir avec des témoignages saisissants que vous allez bientôt retrouver sur le site

Nous sommes heureux de vous annoncer que le film Bernard Bovet le vieil homme à la caméra (Nasser Bakhti, Suisse - 2012) coproduit avec la RTS - (Radio Télévision Suisse), a reçu le PRIX DU PUBLIC, durant la 44e édition du Festival du Film des Diablerets 2013 - Suisse.

http://www.fifad.ch

VHC — FIFAD 2013VHC — FIFAD 2013
Jui 18 2013

BONNE NOUVELLE!

Nous avons l’immense plaisir de vous informer que le film «Bernard Bovet Le Vieil Homme à la Caméra» coproduit avec la RTS, vient d’être sélectionné en compétition officielle pour la 44e édition du Festival du Film des Diablerets qui se déroulera du samedi 10 au samedi 17 août 2013. Il sera présenté au public:

Vendredi 16 août 2013, à 18 heures

http://www.fifad.ch

Avr 24 2013 Nous avons le plaisir de vous annoncer que le film Bernard Bovet le vieil homme à la caméra, coproduit avec la RTS vient de remporter le Prix du meilleur documentaire attribué par la télévision nationale slovène au festival international du film de montagne, en Slovénie.

Slovenian National Television Award to the film:
Bernard Bovet – Faces, Places, Shadows and Memories (Nasser Bakhti, Switzerland)

Jury members:
Aleša Valič, Mateja Vodeb, Neva Novljan
The film Bernard Bovet – Faces, Places, Shadows and Memories, with its alluring script and excellent directing, appeals to the broadest and most diverse public. Scenes from Mr. Bovet’s life story remind us of the scenes of our own stories. The films he has made might as well speak about us, and his ideas developed during his life-long journey are ideas about us. Through the lens of his simple camera and through his heart, this charismatic herdsman and shepherd dedicated to the mountains and his people connects the past with the present and shares the ancient values with the generations to come.




Avr 06 2013 Samedi 6 avril 2013 – Église de Bulle dernier hommage à Bernard Bovet.
http://www.laliberte.ch/l-info-regionale/deces-de-l-armailli-bernard-bovet

eglise-bulle-01

eglise-bulle-02
Avr 04 2013 BERNARD BOVET, l'armailli passionné de montagne est parti pour sa dernière Poya.

LE VIEIL HOMME A LA CAMÉRA nous a laissé un passionnant témoignage où il partage avec nous, amitié, vécu et sagesse...


Mar 21 2013 Nous avons le plaisir de vous annoncer de nouvelles sélections officielles du film:

31º Festival Cinematográfico Internacional del Uruguaya en
Cinemateca Uruguaya
http://www.cinemateca.org.uy/festivales.html

The 7 International Mountain Film Festival Domžale, Slovenia
www.imffd.com
Fév 20 2013 La Région Nord Vaudois 20 février 2013

Plus qu’un documentaire collectant les souvenirs et les points de vue d’un armailli expérimenté, «Le vieil homme à la caméra» est l’histoire d’une rencontre inattendue survenue au chalet des Reybes, en Gruyère, à l’occasion d’un cours de formation pour les fromagers d’alpage.



Télécharger l’article
Fév 16 2013 24 Heures, 16 février 2013

D'abord Bernard a dit non à Nasser, non au film. Puis il a dit oui. Un vrai oui. Et Nasser a tourné trois ans et demi. Trois ans et demi de face-à-face avec l'histoire d'ici.

«Dans la vie , rien ne doit être détruit, tout doit être transformé.» Une seule fois, dans sa vie d'armailli – commencée à l'âge de 17 ans – Bernard Bovet n'a pas suivit le le troupeau pour la désalpe. Il était à l'école de recrues. Aujourd'hui encore, quand il voit passer un troupeau, il pleure.



Télécharger l’article
Fév 14 2013 La Côte 14 février 2013

Un travail de longue haleine qui a immanquablement fait naitre des liens forts entre le réalisateur et ses protagonistes.

Un travail de mémoire à la fois douloureux et vital pour ces personnages, fragilisés par un corps à bout de souffle, mais à l'esprit toujours vif et sensible.



Télécharger l’article
Fév 13 2013 Le Matin 13 février 2013

«... film lent, hypnotique, permet d'évoquer avec une pertinence rare la vie, l'amour, la mort, la religion et ce lien, indéfectible que tissent les hommes avec leur bout de terre.»



Télécharger l’article
Fév 02 2013 Le Quotidien Jurassien 02.02.13

Une ode à la lenteur et à la mémoire...

Le regard du Gruérien Bernard Bovet sur son quotidien, sublimé par le cinéaste Nasser Bakhti.



Télécharger l’article
Fév 01 2013 RTS la 1re

Le Journal la 1re

 


Extrait MP3 (2Mo)
Jan 31 2013 Tribune de Genève 29 janvier 2013

Portrait d'un patriarche dans un très beau docu

Le Genevois Nasser Bakhti a filmé un paysan gruérien 94 ans; passionnant!

L'homme, Bernard Bovet, raconte son histoire, parle de sa région, évoque un passé sans regret, avec cette ferveur dans la voix qui force l'attention. De belles séquences, comme celles où il revisionne ses films super-8, parsèment un documentaire notamment primé en Chine.



Télécharger l’article
Jan 29 2013 20 Minutes Online 29 janvier 2013

Portrait de Gruyérien

En prenant un vieux Gruyérien pour sujet, le réalisateur Nasser Bakhti se fait passeur de mémoire. Comme le personnage de son film, Bernard Bovet.
Bernard Bovet a 94 ans, presque bon pied bon oeil, lui qui, pour tromper le chagrin du veuvage, prit une caméra pour filmer sa Gruyère. Avec sa voix posée et sage (qui fait penser à Alexandre Jollien), le bonhomme rayonne d'un amour infini pour les gens qui l'entoure et pour la région qui l'a vu naître et grandir. Aucune sophistication ni coquetterie chez cet homme qui chante la simplicité de la vie. Nasser Bakhti en dresse un savoureux portrait, attentionné aux détails comme à la valeur du temps qu'il fait bon prendre. «Bernard Bovet - Le vieil homme à la caméra» fera l’effet d’une madeleine de Proust aux Dzodzets (mais pas seulement).



Déc 06 2012 Terre & Nature 6 décembre 2012

Loin du cliché

Consacré à un armailli gruérien, le film «Le vieil homme à la caméra» remporte un beau succès en ce moment sur les écrans romands. Patience encore et respect caractérisent le travail de Nasser Bakhti... Il ne voulait pas enjoliver son film avec des images d’appoint qui l’auraient transformé en une sorte de vision idéale de carte postale. «Le quotidien et les saisons sont celles de Bernard Bovet, avec la neige qui tombe ou le train qui passe, comme il les voit.»



Télécharger l’article
Nov 29 2012 Impressions 29 novembre 2012

Impressions, Marlyse Schinderholz

Outre la beauté indéniable des images, le film favorise la contemplation. Le spectateur est emporté dans le rythme apaisant d’une promenade émouvante. Le français parlé par M. Bernard Bovet, avec ses «R» roulés, a une portée humanitaire et symbolique. Son patois confère un charme authentique à quelques dialogues entre armaillis-retraités. Rien de tel que la simplicité et l’élégance des points de vue pour refléter l’évolution d’un armailli, hors du commun.



Télécharger l’article
Nov 23 2012 echo-magazine-231112

«Ça fait mal tant c'est beau».

«J'ai essayé de faire un film sur la mémoire, explique le réalisateur Nasser Bakhti, et je voulais qu'il agisse comme la mémoire: juste des bribes éparses qui vont et viennent avec lenteur, en épousant le rythme de la vie des protagonistes et leur fragilité.» Il est fasciné par la sagesse d'un monde paysan qui avait les pieds collés au sol, mais qui savait lever les yeux sur un paysage que la caméra révèle peu à peu dans toute sa splendeur.Comme dit Bernard Bovet: «Ça fait mal tant c'est beau». Un documentaire qui pouvait être folklorique et sentimental, mais qui est simplement superbe.


Télécharger l’article
Nov 22 2012 L’Objectif 22 novembre 2012

Sur le temps qui passe

Nasser Bakthi suit Bernard Bovet dans ses souvenirs et dans les lieux qu’il a aimés: la montagne, la Gruyère, les fermes. Il l’accompagne encore dans ce qui est son dernier lieu de vie, le home. Là-bas, entouré de ses amis Jean, Annie et Victor, ils partagent ensemble avec joie, humour, tendresse et énergie leur quotidien et leurs souvenirs.


Télécharger l’article
Nov 20 2012

Avant-Première à Châtel-st-Denis au Sirius, une salle de cinéma pleine.

Photos et texte complet
Nov 19 2012 Deux jours après la mise en vente des billets pour l'Avant-première du 18 novembre à Bulle au cinéma Prado, tous les billets on été vendus.
Il reste encore quelques billets pour l'avant-première du 19 novembre au cinéma le Sirius à Châtel-st-denis. Vous pouvez réserver vos places sur le site à travers ce lien: www.cinema-sirius.ch prochainement.
Aussi par téléphone pendant les heures d'ouverture du cinéma au 021 948 94 86.
Nov 19 2012

Avant-première à Bulle! Un moment Magique! Deux projections affichant complet.

Photos et texte complet
Nov 16 2012 le-messager-16-11-2012Alors qu'il a filmé la Gruyère en amateur, Bernard Bovet, 94 ans, est aujourd'hui au centre du film Le vieil homme à la caméra, du réalisateur genevois Nasser Bakthi. Un portrait rempli de sincérité et d'émotions, qui témoigne d'un demi-siècle passé à l'alpage.

Télécharger l’article
Nov 16 2012 liberte161112 350pxC'est l'histoire d'un homme parvenu au crépuscule de sa vie. D'un homme face à ses souvenirs. Bernard Bovet, «né à Sâles, le 11 septembre 1918» est un de ces êtres attachants qui peuplent les campagnes fribourgeoises. Un être authentique pétri de sagesse terrienne, dont le témoignage est capté avec sensibilité par Nasser Bakhti dans son film «Le vieil homme à la caméra», diffusé demain à Bulle.

Télécharger l’article
Nov 15 2012 hebdo-15112012«Bernard Bovet a des sagesses fulgurantes. Il dit: «Il faut avoir dans la tête un vieillard, dans le coeur un petit enfant.» Nasser Bakhti, se mettant au rythme de la pensée, des souvenirs, des émotions de Bernard Bovet, naviguant avec un doigté impressionniste entre passé et présent, arrive à rendre palpable le temps qui passe, et ne revient pas. C’est bouleversant.»

Télécharger l’article
Nov 08 2012

L’authenticité d’un témoignage

la-gruyere-081112Comme Nasser Bakhti ne met jamais «l’humain» ailleurs qu’au premier plan, il ne pouvait passer à côté d’un tel sujet, capable de livrer un témoignage authentique et de se présenter comme la mémoire d’un lieu. Sans jamais forcer le trait ni la main de Bernard Bovet, le cinéaste genevois accompagne la fragilité et la force des souvenirs que le Gruérien met en marche.

Télécharger l’article
Juil 29 2012

Jade Kunlun AwardLe film a été primé au Quinghai World Mountain Documentary FF, China, 2012. Il a remporté le prix Jade Kunlun pour le meilleur réalisateur.